« Les Secrets d’Opale », Maria V. Snyder

Oyez ! Oyez !

La période de confinement est (provisoirement ?) terminée et, pour fêter ça, je vous retrouve avec un nouvel article qui viendra clore ma critique sur la trilogie << Les Portes du Secret >>. Ce troisième et dernier opus << Les Secrets d’Opale >> vient donc tourner la page sur ma critique de cette saga chère à mon ❤

Dans cet opus, j’ai pu y retrouver notre héroïne en pleine cavale sur les terres du royaume de Sitia. Ayant abandonné son apprentissage magique, elle fuit rejoindre son amant Valek en Ixia, où la magie est interdite. En chemin, des disparitions inexpliquées attirent son attention, en plus du soulèvement secret d’une armée qui menace la paix régnante et dont les membres obtiennent du pouvoir de façon barbare et douteuse. Aidée par son frère et ses fidèles compagnons, Elena décidera de suivre dans les flammes un personnage étrange qui semble détenir les réponses à toutes ses questions. Mais le savoir à un prix, qu’elle s’apprête à payer cher : rester coincée pour l’éternité dans le royaume du Feu pour empêcher ce nouveau protagoniste de répandre son mal sur cette terre.

UNE COURSE EFFRÉNÉE EN QUÊTE DE VÉRITÉ

Au tout début de la trilogie, de nombreuses questions se bousculent dans notre esprit en tant que lecteurs. Pourquoi Valek est-il insensible à la magie ? Quel est tout ce mystère entourant le commandant ? Pourquoi Elena semble-t-elle être le point névralgique de toutes ces intrigues ? Qu’a-t-elle de spécial de l’on ignore encore ?

Au fil du premier et du second tome, certaines questions trouvent des réponses, tandis que certaines restent obstinément dans l’ombre. Ce troisième volet nous apporte enfin, dans ses dernières pages, toutes les réponses que l’on désirait tant. Ce qui a le don de nous permettre de tenir le coup dans cette interminable attente. Je dis bien interminable car cet opus n’est pas tout à fait une grande réussite pour moi. En effet, les premiers chapitres ont été pour moi longs et pénibles à lire, non pas à cause du style, que l’auteure a su garder constant et très plaisant tout au long de la trilogie, mais bien à cause des événements qui s’y produisent.

Le point névralgique du roman, qui apporte toute la saveur à la conclusion de cette histoire, n’arrive qu’à partir du 19ème chapitre. Et aujourd’hui, avec le recul, je me dis que beaucoup de choses auraient pu être « accélérées » car, à mes yeux, elles n’apportaient pas forcément beaucoup de profondeur à l’histoire, et n’étaient pas si importantes que ça dans le scénario. C’est là la seule chose que je puisse reprocher au travail de l’auteure.

UN ÉTAU QUI SE RESSERRE INÉLUCTABLEMENT

Comme je le disais plus haut, nos héros sont engagés dans une course effrénée pour vaincre l’ennemi, et le sort semble s’acharner sur eux. Au fil des rebondissements et des événements (tous aussi inquiétants les uns que les autres), on peut presque sentir les mains du Destins se refermer sur les protagonistes pour les engloutir dans ses eaux troubles.

Au fil des pages, j’ai pu me rendre compte que l’esprit vif d’Elena n’allait peut-être plus suffire à lui permettre de s’extirper des situations dangereuses dans lesquelles j’ai pris l’habitude de la voir. Certaines faiblesses apparaissent chez des personnages que je considérais alors comme étant presque intouchables, tandis que des facettes beaucoup plus sombres semblent remonter à la surface de la personnalité d’autres compagnons. Cette dimension dramatique apporte plus de réalisme à la troupe et aux événements qui se produisent, et permet de rendre plus « vraie » l’affrontement qui approche à grand pas.

Quand je m’en suis rendue compte, j’ai commencé à réellement m’inquiéter pour ces personnages auxquels j’avais fini par m’attacher. Et c’est ce constat qui me permet justement d’affirmer (une fois de plus) que la plume de cette auteure est vraiment bonne, tellement qu’elle parvient à susciter des émotions fortes chez le lecteur telles que l’angoisse ou encore la peur.

DES RÉPONSES TANT DÉSIRÉES

Je soufflai de frustration. J’aurais tellement aimé retourner auprès de Valek, de Kiki, de mes parents, de Leif, d’Irys, de Janco et de tous mes amis… J’avais appris mon rôle, mais il y avait encore bien des aspects de mon pouvoir et des pouvoirs des autres à explorer. Je repensai au talent unique d’Opal.

Cette citation résume à mon sens tout ce que je viens de vous dire. Des questions qui ont enfin trouvé des réponses et un sort impossible à éviter. Certes, l’auteure nous épargne une grande frustration en faisant la lumière sur toutes les zones d’ombres de cette saga. Néanmoins, certains diront peut-être que cette histoire a été conclue de façon, maladroite, voir même à la hâte, car c’est dans les toutes dernières lignes que l’héroïne nous répond, grâce à ses éclairs de génie, alors qu’elle était dans le flou total depuis les premiers mots de cette histoire.

Je regrette seulement d’avoir dû refermer ce livre sur ce dernier chapitre, sans épilogue pour me réconforter, me permettre de passer un dernier instant avec ces personnages, sans savoir comment ils ont repris leur vie, comme ils sont retournés au calme après tant de tumultes et d’épreuves, surtout qu’à la toute fin, Elena donne une dernière mission à son amant, et nul ne saura jamais si elle a été menée à bien.


C’est tout de même le cœur lourd que j’ai reposé mon livre. Et je suis restée un moment à m’imaginer quelle serait la vie de nos héros à présent. Malgré ces deux points négatifs au sein de ce dernier tome, je continue de penser que c’est une saga à découvrir absolument. Pour son dépaysement et ses nombreux rebondissements, pour ses personnages aussi vaillants qu’attachants, et à cet univers qui m’a permise de voyager sans avoir à bouger de mon canapé.

Je suis vraiment contente d’avoir découvert cette trilogie et la plume de cette auteure talentueuse. Et je la recommanderai. Encore et encore.

Sur ces bonnes paroles je m’en vais plonger mon nez dans une nouvelle histoire, que je conterai peut-être dans un prochain post 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :